« A disaster in the jungle.School memories »

My inspiration

08.08.13

  01:15:00 pm, by   , 782 words  
Categories: Art, Collage

My inspiration

When I was asked how inspiration comes to me, I replied that I had no problem, that it was always there . The person's response was disbelief, then she said: Anyway, it is only small works.
I did not answer anything, but I've often thought about this exchange of words.
As I've written here, collage saved me from a crisis of inspiration when I left the Ecole des Beaux-Arts. Thereafter, I experienced drought of inspiration, feeling like dead when it lasted too long. In recent years (since I'm retired) I compell myself to create very regularly and I find that the ideas always come, even though at first I had none.
What is my method:
I work almost every day.
I work quickly, without interruption, until the completion of the collage.
I have no prior idea what I'll do.
I chose a magazine page as a starting point and modify it.
I change the collage until it looks done to me, even if I have to totally redesign it.


for a bigger picture, click here

As an example, take my last collage "Hammock". Initially, I was attracted by the double page showing a dead cat held fully extended by some men. My first idea was to stick on it a girl's head to humanize the beast and highlight the suffering of animals. But it seemed almost trivial, because the merger between the human animal is not perfect. I then tried to fill the left foreground with a figure viewed from the front - it made the cat too secondary and so on, until the current status.

At no time have I doubted my ability to complete the collage to the end, I just "played" with the image to get a deep resonance with me, to make emerge buried and / or unknown images that surprise me and question me.

Unlike my debut as an artist, I do not put any more at stake career, fame, any recognition. I do, that's all. What matters is this inner adventure and these strange images are only a reflection of it. In fact, I play with myself, it is as if I lifted the lid of a chest to get some wonderful object.

Obviously, this may seem very narcissistic, but is not that the definition of the artist?

Mon inspiration

Quand on m'a demandé comment me venait l'inspiration, j'ai répondu que je n'avais aucun problème, qu'elle était toujours au rendez-vous. La réaction de cette personne fut l'incrédulité, puis elle dit: De toute façon, il ne s'agit que de petits formats.
Je n'ai rien répondu, mais j'ai souvent repensé à cet échange de paroles.
Comme je l'ai déjà écrit ici, le collage m'a sauvé d'une crise d'inspiration lors de ma sortie de l’École des Beaux-Arts. Par la suite, j'ai connu des période de sécheresse au niveau de l'inspiration, me sentant comme mort quand cela durait trop longtemps. Depuis quelques années (depuis ma retraite) je me suis astreint à une grande régularité de création et j'ai constaté que les idées arrivaient toujours, même si au début je n'en avais aucune.
Quelle est ma méthode :
Je travaille quasiment chaque jour.
Je travaille vite, sans interruption, jusqu'à l'achèvement du collage.
Je n'ai aucune idée préalable de ce que je vais faire.
Je choisis une page de magazine comme base de départ, pour la modifier ensuite.
Je modifie le collage jusqu'à ce qu'il me semble terminé, même si je dois le remanier totalement.

Comme exemple, prenons mon dernier collage « Hamac ». Au départ, j'ai été attiré par la double page montrant un félin mort tenu par des hommes de manière à être étiré au maximum. Ma première idée a été de lui coller une tête de fille pour humaniser la bête et souligner la souffrance des animaux. Cela m'a semblé bientôt banal , car la fusion entre l'animal est l'humain n'était pas parfaite. J'ai ensuite essayé de meubler le premier plan à gauche avec un personnage vu de face – cela rendait le félin trop secondaire et ainsi de suite, jusqu'à l'état actuel.

A aucun moment, je n'ai douté de ma capacité de mener le collage jusqu'à son terme, j'ai simplement « joué » avec l'image pour obtenir une résonance profonde avec moi-même, de tirer à la surface des images enfouies et/ou inconnues qui me surprennent et m'interrogent.

Contrairement à mes débuts d'artistes, je n'y mets plus d'enjeu de carrière, de gloire, de reconnaissance quelconque. Je fais, c'est tout. Ce qui compte, c'est cette aventure intérieure dont ces images étranges ne sont que le reflet. En fait, je joue avec moi-même : c'est comme si je soulevais le couvercle d'un coffre pour en tirer quelque merveilleux objet.

Évidemment, cela peut sembler très narcissique, mais n'est-ce pas la définition de l'artiste ?

 Permalink

You must be logged in to see the comments. Log in now!


Form is loading...

Août 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
 << <   > >>
Blog on art, centered on collage. It is meant as a sort of logbook of my creative work.

Rechercher

powered by b2evolution free blog software